Sélectionner une page

C’est un fait : de plus en plus de personnes sont en surpoids. Pas besoin de se tourner vers les Etats-Unis pour voir que la malbouffe et la sédentarité ont eu raison de notre ligne.

Je suis la première à avoir été touchée par cela. Je n’apprécie pas tellement les burgers, mais dès que je stresse ou que je m’ennuie, je tombe au fond d’un paquet de biscuits.

Il n’est jamais agréable de voir l’aiguille de la balance pencher du mauvais côté. Mais cela n’est rien en comparaison de la visite chez le médecin qui vous annonce que votre IMC (Indice de Masse Corporelle) est de 29.

Là, non seulement, vous savez que vous avez des kilos en trop, mais aussi que vous vous mettez en danger. Le surpoids, en effet, a une incidence sur la santé du cœur, la tension artérielle. Vous pouvez développer du diabète…Rien de réjouissant.

Comme je l’ai expliqué, c’est une photo de moi qui a été l’élément déclencheur. Celui qui m’a motivée à perdre du poids de façon durable.

Vu le nombre de kilos que j’avais à perdre et l’offre qui existe sur le marché, en termes de produits minceur, j’ai voulu tester 4 produits, pendant 3 mois chacun, avec un arrêt d’un mois entre chaque. Cela me permettait d’avoir assez de recul pour pouvoir en parler et donner un avis objectif.

Une perte de poids doit se faire sur le long cours, c’est ainsi qu’il faut procéder quand on ne veut pas avoir l’effet yoyo ; si dévastateur aussi bien sur le physique (perte massive, suivie d’une reprise des kilos perdus, avec quelquefois un surplus très malvenu) que sur le moral (tant de sacrifices pour rien).

Comme mon IMC était supérieur à 28, je me suis tournée en premier vers la pilule Alli. Vous vous souvenez à quel point ce complément alimentaire était novateur à sa sortie ?  C’était la première fois qu’une gélule pouvait aider les personnes obèses à perdre du poids.

Pourtant, ce produit minceur a de nombreux détracteurs. Alors, qu’en est-il vraiment ? Je l’ai essayé et je vous conseille de lire mon témoignage avant de commander votre première boite d’Alli.

Comment fonctionne Alli et quels sont ses ingrédients?

Le principe actif que contient Alli s’appelle l’Orlistat.

L’orlistat est dérivé de la lipstatine. Cette dernière étant moins stable à synthétiser, les laboratoires ont préféré travailler sur l’orlistat qui bloque naturellement les graisses qui vont dans le pancréas.

Je pourrais vous parler des lipases et des monoglycérides absorbables. Mais cela ne vous avancerait pas beaucoup. Je vais vous dire avec des mots profanes, comment fonctionne l’Orlistat.

Concrètement, Alli (ou plutôt l’Orlistat), est un bloqueur de graisses. Quand vous mangez, 25% environ des graisses contenus dans vos repas passent directement dans vos selles, sans avoir le temps d’être stockées dans l’organisme. Or, c’est le gras stocké qui se transforme peu à peu en bourrelets, en peau d’orange et autres bajoues.

Sachant qu’Alli se prend dans le cadre d’un régime pauvre en graisses, on comprend vite que le peu qui est consommé est immédiatement transformé. La perte de poids ne peut être que rapide. Cela semble réellement simple de perdre du poids, quand on a décidé de maigrir, en prenant Alli.

Mais ce produit n’a-t-il pas de revers ? C’est avec quelques appréhensions que j’ai commandé mes boîtes.

A qui s’adresse Alli ?

Comme je le disais en préambule, Alli a été créé pour répondre aux personnes souffrant d’obésité. Il ne pouvait d’ailleurs, à l’origine, être prescrit que dans un cadre médical strict.

Il faut en effet avoir un IMC égal ou supérieur à 28 (ce qui était malheureusement mon cas), pour pouvoir l’avoir.

Il n’est clairement pas indiqué pour les personnes n’ayant que trois petits kilos à perdre, après l’hiver.

Comment se procurer Alli ?

Alli peut être obtenu de deux façons. Vous pouvez le trouver en pharmacie, mais il est aussi possible, pour plus de praticité, de le commander sur Internet.

Il est bon de savoir que ce complément minceur ; s’il n’est pas en vente libre ; est vendu sans ordonnance. Cela signifie que le pharmacien peut vous conseiller sur votre achat. Quitte à vous dire que cette aide pour maigrir n’est pas faite pour votre cas particulier.

Si vous voulez tester Alli, quoi qu’il advienne, vous pouvez donc le trouver en ligne.

Attention, comme d’habitude aux personnes peu scrupuleuses qui pourraient avoir eu envie de copier ces pilules minceur. Assurez-vous de l’obtenir sur un site sérieux, voire directement sur le site officiel de la marque.

Des études ont été réalisées sur des personnes présentant une obésité avérée. Celles-ci, après avoir pris des gélules d’Alli pendant une période de six mois, avaient perdu entre 10 et 15% de leur masse corporelle ! Quand on fait un rapide calcul, cela promet une perte de poids qui peut être vraiment importante.

Alli est-il facile à prendre ?

Alli est composé de 60 mg d’orlistat par gélule. Il est recommandé de ne pas dépasser trois gélules par jour. Ce qui parait logique, puisqu’il faut prendre une gélule, avant les trois principaux repas de la journée.

Si vous avez oublié votre gélule d’Alli, vous pouvez le faire jusqu’à une heure après avoir terminé votre repas. Après, mieux vaut s’abstenir, le composant principal n’aurait plus aucun effet.

Par contre, comme vous le verrez en lisant les effets que peut avoir Alli sur l’organisme, ne vous amusez pas à doubler la dose, histoire de maigrir plus vite. Cela ne fonctionnerait pas, de toute façon. Et les conséquences ne vous plairaient pas, j’en suis convaincue.

Combien de temps doit durer une cure de Alli?

Une cure d’Alli ne doit pas excéder 6 mois. Une perte de poids significative va, de toute façon, être constatée dans les premières semaines si vous suivez le régime hypocalorique qui vous a été prescrit par votre médecin ou par un nutritionniste et si vous commencez à faire un peu d’exercice.

Vous l’avez compris, même si Alli agit sur les graisses, il ne faut pas penser qu’il suffit de prendre vos gélules minceur pour voir vos kilos disparaitre.

Par contre, il est déconseillé de prendre de l’Orlistat sur une plus longue période, ne serait-ce que pour des histoires de carences éventuelles.

En plus, selon les études qui ont été réalisées sur ce produit, après la durée des six premiers mois, la perte de poids, si elle toujours effective, est moins flagrante.

C’est pendant cette période qu’il faut apprendre à bien manger, à recommencer à bouger, pour ne plus avoir à prendre ce type de complément.

Vous l’aurez compris, un complément aide minceur est là pour maximiser les efforts que vous faites. Il arrive un moment où vous êtes, normalement, en capacité de vous en passer, pour continuer sur votre lancée, seul(e), en ayant acquis les bons réflexes.

Bien entendu, il est possible et ce, quel que soit la gélule pour maigrir que vous allez choisir ; de refaire une cure de temps en temps, si vous avez repris un peu de poids. Mais il est important de ne pas faire de prise en continu.

Mon avis après avoir testé Alli pendant 3 mois :

Mon IMC me destinant à prendre Alli, j’ai décidé de « m’encourager » en prenant cet absorbeur de graisses en premier. J’ai commandé Alli sur Internet, parce que j’ai trouvé ça plus pratique. Le paquet est arrivé rapidement et le prix est tout à fait correct.

J’avais fait la liste des aliments que je pouvais manger, sans craindre d’interaction avec Alli. En effet, j’avais pu lire que l’absorption de graisses pouvait entraîner des douleurs ou des diarrhées ; ce que je voulais éviter.

La prise est facile, puisque je me suis tenue à le prendre au début de chaque repas.

Mon test consiste à essayer chaque produit minceur pendant 3 mois chacun. J’ai couplé cette prise avec une réduction drastique des parts de nourriture. Mon problème étant que je grignote à longueur de journée, j’ai dû perdre cette mauvaise habitude. Ça a été mon plus gros défi. Car, même quand vous êtes déterminé(e) à perdre du poids, la tentation est partout.

Il ne faut pas oublier que j’étais aussi abonnée aux régimes yoyo. Les plus célèbres consistant en le fait de manger un aliment unique pendant une durée donnée. Ah, c’est certain, j’avais perdu du poids, mais pour quels résultats ? Le dégoût de l’aliment en question, une reprise massive des kilos quand vous arrêtez le régime et que vous reprenez vos mauvaises habitudes.

Cette fois-ci, je voulais revoir complètement mon alimentation pour maigrir et stabiliser mon poids.

En un mois, en prenant Alli, j’avais déjà perdu 8 kilos. Rien, bien entendu, au regard de ce que je devais perdre en totalité, mais quelle satisfaction !

Par contre, il est évident qu’il faut s’astreindre à faire attention à ce que l’on mange. L’alimentation doit être variée et équilibrée et ce, afin de limiter les carences. Alli absorbant bon nombre de graisses, il faut que le reste de la nourriture contienne tous les nutriments, toutes les vitamines nécessaires à une bonne santé.

Sans doute était-ce le fait de changer radicalement ma façon de manger, mais j’avoue avoir ressenti de la fatigue et de la mauvaise humeur, au bout des trois premières semaines, même si l’euphorie en montant sur la balance me permettait de tenir.

Au bout des trois mois, la perte totale est de 14 kilos ; mais cela n’est sans doute pas représentatif de ce que peut faire Alli, dans le cadre de la perte de poids, à mon avis.

J’avoue ne pas avoir joué le jeu véritablement et je vous explique ci-après pourquoi.

J’ai eu quelquefois envie de plats plus riches, histoire de changer des blancs de poulet et de la fondue de poireaux. Bien mal m’en a pris.

L’orlistat ne permet pas trop ce genre d’écart. Sans vouloir entrer dans des détails scabreux, disons qu’il faut s’attendre assez rapidement à des épisodes de diarrhées grasses.

Cela peut ne pas réellement être un problème quand vous travaillez chez vous. Mais gérer des épisodes intempestifs en plein milieu d’une réunion professionnelle peut être compliqué. Il faut vraiment limiter au maximum l’apport en graisse lors des repas.

J’ai, personnellement, préféré ne pas prendre Alli à tous les repas. Les effets secondaires étaient désagréables, malgré la perte de poids. Après avoir lu certains commentaires à ce sujet, j’ai appris qu’Alli était connu pour générer ce genre de problèmes intestinaux, mais que cela n’était pas généralisé.

Il me semble que 14 kilos en moins est déjà un excellent début, sachant que j’ai arrêté de le prendre tous les jours, au bout d’un mois.

Ensuite, je n’en prenais que pour le repas du midi. Par contre, la frustration engendrée a fait que je n’ai pas voulu aggraver la situation. J’ai vraiment tenu pendant trois mois, sans grignotage et en limitant les apports de nourriture, par rapport à avant.

Mais la fatigue était présente ; ce qui peut expliquer, sans doute mon caractère irritable, pendant cette période. Je n’ai pas tardé à prendre un supplément en vitamines. Et je me demande si c’est normal.

Sans doute que l’Orlistat ne me convient pas. Comme tout complément alimentaire, cela est fonction des personnes, de leur métabolisme, de leur sensibilité.

Je n’ai pas aimé l’irritabilité dont j’ai été victime, en le prenant, mais là, encore, cela ne concerne que moi. Peut-être ai-je trop forcé le trait. J’ai en effet, vraiment réduit la quantité de nourriture, du jour au lendemain, tout en pratiquant 30 minutes de marche active.

Les points forts des gélules pour maigrir Alli :

  • La perte de poids est évidente et six mois peuvent donc suffire à être satisfait(e), quand on est en situation d’obésité.
  • Une gélule à chaque repas et c’est tout ; voilà qui n’est pas contraignant.
  • Pouvoir l’obtenir en pharmacie ou sur le net, cela double les possibilités d’obtention, par rapport à d’autres produits minceur.

Les inconvénients du mangeur de graisses Alli:

  • Le principal défaut d’Alli est qu’il ne doit absolument pas être pris avec des repas contenant de la graisse en excès. Il peut alors occasionner maux de ventre et diarrhées. Cela n’apparait pas chez tous les utilisateurs, comme j’ai pu le lire, tout au moins au sujet des douleurs gastriques et abdominales.

Conclusion après avoir essayé Alli :

Alli est un aide minceur très efficace, mais je pense qu’il ne faut pas le mettre entre toutes les mains. Cela peut conduire à des dérives.

Au départ, l’Orlistat est fait pour les personnes en situation d’obésité, voire d’obésité morbide qui souhaitent perdre rapidement du poids. Mon IMC me permettait de le prendre, mais je pense qu’en dessous de 28, il vaut mieux se tourner vers un autre produit minceur.

Facile à prendre, son action de capteur de graisse est redoutable d’efficacité. Si vous adoptez un régime pauvre en graisse, que vous réduisez vos portions de nourriture et vous mettez au sport, il est très probable que vous perdiez très rapidement vos kilos.

Ce complément ne doit pas être pris plus de 6 mois et il est vrai que cela doit être le temps nécessaire pour s’habituer à manger et bouger autrement.

Si vous avez beaucoup de kilos à perdre et que vous êtes déterminé(e) à changer votre façon de manger, sans doute qu’Alli pourra vous aider à le faire.

Une perte de poids rapide est très gratifiante. Mais je vous engage à demander l’avis d’un professionnel de santé. N’hésitez pas à interpeller à ce sujet votre médecin traitant ou encore un pharmacien, pour leur demander leur avis. Ils seront à même de vous dire si Alli est fait pour vous.